• Docu-fiction

...

Se reveiller à 5h du matin, et attendre turbuleusement le lever du soleil de 6h40 pour sortir et courir.

Entre temps, il pleut au dehors, et l'envie de jurer surplomb l'humeur motivée.

La lumière se pointe enfin au sein d'une atmosphere très diffuse. La douche s'est arrêté, et plus rien ne me retient.

La serveuse, hier soir, recommanda de faire ma course au Louis Armstrong Parc. Pourtant, malgré le fait d'avoir patienté, j'y accours pour y trouver la grille celée et deux témoins de Jéhovah prêts à l'action, flyers aux mains et personnes d'autres aux alentours. Etrange. 

Allant de l'avant, certains prêchent la chorale, tandis que l'équipe du ménage ramasse rapidement les gobelets, paille, et cadavres de bière  qui jonchent le sol.

Les derniers membres des soirées tentent encore vaporeusement de se rendre quelque part, dans ces pièces mal éclairées, qui crachent du jazz de jukebox au travers de ses portes. 

Le French Quarter semble enfin accueillant sous sa veritable lumière  en cette nouvelle journée (et dernière de l'année).

Et comme le Armstrong Park était fermé, mes pieds ont trouvé le fleuve Mississippi, et j'ai longé au pas de course quelques ferries bruyants.

Using Format